France: (+33) 09 70 44 48 32 ou Botswana: +(267) 6 25 01 39    Facebook Damarana

☰  MENU

Le Delta de l’Okavango

Le Delta de l’Okavango est le plus grand delta intérieur au monde. Véritable joyau du tourisme au Botswana, c’est un monde magique alternant lagunes, canaux, îlots, forêt et savane, dans un environnement somptueux et peuplé de nombreuses espèces animales et de myriades d’oiseaux. La plupart des campements et des pavillons proposent des excursions en canoë mokoro, pour vous permettre d’admirer ce paysage luxuriant et de vous en imprégner sous le ciel azuré de l’Afrique. Le jour, vous pourrez vous laisser glisser sur les eaux paisibles et de nuit, vous écouterez la vie animale, surprise par les campements et les pavillons isolés. L’Okavango abrite la Moremi Wildlife Reserve, qui regorge d’éléphants, de girafes, d’impalas, de guépards, de lions, de crocodiles, de phacochères et de nombreux autres mammifères. Vous y découvrirez également une variété impressionnante d’oiseaux et de petits animaux qui courent au milieu des roseaux et des papyrus.

 

L’Okavango en quelques chiffres

Le fleuve traverse 3 pays : Angola, Namibie et Botswana

Immense ruban d’eau de plus de 192 500 kilomètres carrés 600000 personnes vivent autour de l’Okavango Le fleuve donne naissance au premier delta intérieur du sud de l’Afrique

Une puissance incroyable environ 9.4 kilomètres cubes d’eau douce chaque année.

 

LE FLEUVE OKAVANGO :

UN VOYAGE A TRAVERS L’AFRIQUE SAUVAGE

Une rencontre insolite: la puissance du fleuve Okavango domptée par l’une des étendues de sable les plus importantes au monde.
Né a environ 1700 mètres d’altitude sur les hauts plateaux angolais, l’Okavango déroule son lit puissant a travers le bassin sablonneux du Kalahari, situe a 940 m d’altitude. Le climat est très variable tout au long du cours du fleuve avec environ 4 fois plus de précipitations a la source que dans le delta. Certaines régions traversées sont particulièrement arides et l’on estime que le niveau d’évaporation dans le Delta de l’Okavango est 6 fois plus important que le volume annuel d’eau venu du nord. On connaît mal l’histoire des rares populations qui ont pu survivre sur les berges de ce fleuve paradoxalement pauvre en nutriments. Le passe colonial entache par la traite des noirs et plus récemment 26 ans de guerre civile en Angola ont rendu d’autant plus difficile l’installation et la propriété des peuples. De nos jours, l’activité économique dans le bassin de l’Okavango est centrée sur l’agriculture vivrière (mais, millet, manioc), la pèche, l’exploitation forestière, la vannerie et l’artisanat de bois sculpte. Les quelques 200000 “grands” animaux que le Delta accueille constituent aujourd’hui une ressource très importante pour le développement du tourisme.