logo

Pourquoi découvrir le Zimbabwe?

Le Zimbabwe est parsemé de lieux qui figurent sans hésiter parmi les plus impressionnants du monde. Nombre d’entre eux sont classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. A commencer par les mythiques , Chutes Victoria Le parc de Mana pools et de Matopos.
Les parcs nationaux et réserves qui sont des sanctuaires naturels, et qui permettent aux visiteurs de s’immerger dans une nature brute quasiment intacte. En particulier, ne ratez pas les parcs de Hwange, Mana pools, Matopos.

Enclavé au cœur de l’Afrique australe, le Zimbabwe s’étend sur 390 580 km². Le pays est limitrophe du Mozambique, de l’Afrique du Sud, du Botswana et de la Zambie. La vallée du fleuve Zambèze ferme la frontière nord et celle du Limpopo la frontière sud. Au centre, le Zimbabwe est constitué d’un ensemble de plateaux et de montagnes.

Le Zimbabwe est l’un des pays les plus imposants d’Afrique Australe. Il est entouré par le Mozambique à l’Est, l’Afrique du sudau Sud, le Botswana à l’Ouest et la Zambie au Nord. C’est un pays enclavé qui ne dispose donc pas d’accès à la mer. Mais il bénéficie de la présence de nombreux points d’eau, notamment le lac kariba et le fleuve Zambèze.

La superficie du Zimbabwe, de 390 000 kilomètres carrés, en fait un pays à peine plus grand que l’Allemagne. Mais contrairement à ce dernier, 60% de la population zimbabwéenne a moins de 25 ans ! C’est la situation idéale pour un dynamisme sans égal. D’autant plus que le pays bénéficie d’une grande richesse culturelle. Les deux ethnies majoritaires sont les Shona et les Ndébélé, peuples qui ont chacun su préserver leurs identités et traditions ancestrales. Leurs langues ont longtemps été les seules reconnues comme langues officielles, avec l’anglais, jusqu’à la nouvelle Constitution de 2013. L’état reconnait désormais 16 langues officielles, dont plusieurs en commun avec l’Afrique du Sud, reflétant ainsi la diversité des populations nationales.

Sur le plan de l’Histoire et de la construction politique, il faut savoir que la civilisation zimbabwéenne remonte à l’Âge de Pierre, comme en attestent d’innombrables vestiges archéologiques. La colonisation du pays commence en 1890, sous influence britannique, jusqu’à l’indépendance en 1980. C’est Robert Mugabe, chef de guérilla de ce qui était alors la Rhodésie du Sud, qui prend alors le pouvoir. Depuis, la perspective d’une alternance politique n’est pas vraiment d’actualité. Évitez donc de discuter de la personne du Président avec n’importe qui, surtout en des termes peu favorables…Le Zimbabwe jouit d’un héritage culturel particulièrement riche, puisqu’il mêle une civilisation ancestrale aux traditions des ethnies contemporaines, sur fond de mémoire de la colonisation et du combat pour l’indépendance.

Les conditions de sécurité au Zimbabwe sont bonnes, malgré une petite délinquance toujours existante. Mais en prenant les dispositions nécessaires, les problèmes sont faciles à éviter dans la majorité du territoire. Evitez cependant les régions de la mine de Marange et de la frontière nord avec le Mozambique, qui sont déconseillées par le Ministère de l’Intérieur.
Il existe des hébergements de qualité partout sur le territoire zimbabwéen, des auberges de jeunesse dans les villes aux campings dans les campagnes, en passant par les lodges luxueux des parcs naturels protégés.
Le décalage horaire entre la France et le Zimbabwe est totalement inexistant en été, et de seulement une heure en hiver.
Les conditions sanitaires au Zimbabwe ne sont pas parfaites, et il convient d’adopter les réflexes de base. Les traitements contre le paludisme sont également fortement conseillés. Mais les épidémies graves sont terminées depuis des années, la situation est donc loin d’être insurmontable.